28/04/2008

Les Mille et une vies de Billy Milligan / Daniel Keyes VS La Proie des âmes / Matt Ruff




A ma gauche, mesdames et messieurs, un véritable poids lourd de la littérature de l'imaginaire, l'incrrrrro-ya-ble conteur du maintenant classique Des fleurs pour Algernon. J'ai nommé : Daniel Keyes ! A ma droite, le non moins prrrrrr-es-ti-gieux Matt Ruff, qui en l'espace de trois romans a su imposer une griffe originale et déjantée dans le paysage de la littérature étrangère.


S'ils sont réunis aujourd'hui sur cette modeste page, c'est parce qu'ils ont en commun d'avoir chacun écrit un livre sur le phénomène des personnalités multiples, et qu'ils l'ont fait de manière fort différentes. Comme son nom l'indique, ce syndrôme se manifeste par l'apparition d'une palette de personnalités, de sexes et de caractères parfois opposés, se succédant aux commandes d'un seul corps, sans que chacune n'ait connaissance de l'existence des autres. On imagine alors sans mal les désordres qu'une telle pathologie peut occasionner, aussi bien pour le sujet lui-même que pour son entourage. Les cas répertoriés jusqu'à présent prouvent que les personnes atteintes de ce mal ont toutes été confrontées à un choc traumatique vraiment important.


Rédigé à partir de ses entretiens avec Billy Milligan dont le cas avait défrayé la chronique à la fin des années 70, Daniel Keyes relate la découverte et le cheminement de ce cas en particulier. Pour ce faire, il s'inscrit malheureusement dans le registre du docu/fiction, ce qui donne au récit une lourdeur certaine. L'approche est trop clinique (la succession des dates y contribue allègrement), trop mécanique et l'histoire ne suscite pas l'empathie à laquelle on aurait pu s'attendre avec un tel sujet. Même si le phénomène intrigue et passionne, Keyes ne parvient qu'à faire bouger les cordes de la curiosité et de l'emballement quand il aurait pu les faire vibrer. Il est vrai que je suis pour ma part toujours réfractaire à ces récits qui prêtent des intentions et des paroles à des personnes ayant réellement existées. Quelle est la part du réel ? Celle de l'invention ? A faire ainsi osciller la balance du documentaire et de la fiction, ne risque-t-on pas de dénaturer la réalité des faits ? Autant de choses qui m'empêchent d'adhérer complètement à ce type d'ouvrages.


Matt Ruff, lui, a choisi le traitement romanesque pour aborder le problème des personnalités multiples. Clair, passionnant, instructif, aussi, le résultat est là : jubilation assurée. (je ne sais pas si vous avez remarqué mais la mention de jubilation est plus qu'à son tour utilisé dans les chroniques ou les critiques de tous poils. Mais il est vrai qu'il est difficile de rendre autrement cette fièvre qui nous étreint dans ces moments de lecture et qui se caractérise bien souvent par un "Oh, mon dieu, Oh mon Dieu !", accessoirement un "C'est pas vrai ! C'est pas vrai!" ou en québécois "C'est capotant ! C'est capotant!, surtout quand on se trouve obligé d'interrompre sa lecture parce que le voisin du dessous vient vous signaler un dégât des eaux, ou que votre belle-mère a eu la bonne idée de venir faire visiter votre maison à son amie d'enfance... En gros, là, le terme est véritablement adapté. Jubilatoire, donc!)


Les personnages (multiples à plus d'un titre, cela va de soi) en décalage complet avec le monde qui les entoure, sont au service d'une histoire remarquable, pleine de surprises et de rebondissements. La révélation au milieu du livre est stupéfiante. J'ai déjà eu l'occasion de l'évoquer dans ces pages, j'ai tellement eu l'impression de m'être fait avoir que j'ai failli lâcher le bouquin. Heureusement, je n'ai pas cédé à cette fugace impulsion, pour mon plus grand plaisir, qui j'espère sera votre.


Vous l'aurez compris, si vous vous intéressez aux personnalités multiples et que vous voulez lire une histoire captivante, je ne saurais trop vous conseiller la lecture de la Proie des âmes. Une fois de plus, je sais, je sais. Mais on ne se refait pas...

5 commentaires:

Marco a dit…

Ah ben justement, La proie des âmes, je l'ai dans ma bib. Faudra que je pense à le lire :) Quant au Don, que je vois en cours de lecture, il fait partie de mes achats envisagés.

BiblioMan(u) a dit…

Que de bons moments de lecture en perspective... :O)

SBM a dit…

Je note le Matt Ruff mais j'ai le "Billy Milligan" dans ma PAL qui me tente bien depuis un moment.
Côté personnalité multiple, il y a aussi le récent "Les sept jours de Peter Crum" de Jonny Glynn : il n'est "que" deux, mais grave...

BiblioMan(u) a dit…

Je viens d'aller voir le résumé du Jonny Glynn et ça a vraiment l'air pas mal du tout...ce qui ne va pas contribuer à réduire la PAL...

micheli nesque a dit…

extra, super...quel bon conseil de lecture : "La proie des âmes." Je me relève la nuit pour en déguster encore quelques pages...j'aimerais que ça dure encore et encore. Pour moi c'est plus de la SF que du thriller, c'est de la très bonne SF avec un contenu philosophique . De l'imaginaire tous azimuts!