10/11/2008

Casco Bay / William G. Tapply

Etrange, quand même. Casco Bay ne brille pas par l'originalité de son intrigue, que ce soit dans son déroulement ou dans sa résolution.
Après Dérive sanglante, on était en droit de penser que des éléments significatifs autour du passé de Stoney Calhoun émergeraient enfin. De ce point de vue la non plus, les attentes ne sont pas comblées : de nouveaux réflexes, une adresse déconcertante au basket-ball et toujours cette farouche aptitude à tuer si l'occasion se présentait. Rien de bien nouveau. Rien que l'on ne sache déjà.

Et pourtant... Et pourtant Casco Bay surprend et captive tout autant, si ce n'est plus, que Dérive sanglante. Car ce qui était esquissé de fort habile manière dans le premier volume, loin d'ouvrir sur de nouvelles perspectives dramatiques, loin de s'articuler autour de rebondissements auxquels on aurait pu s'attendre, s'étoffe néanmoins sans jamais nuire à l'oeuvre que William G. Tapply élabore livre après livre.

C'est en tout cas Stoney Calhoun qui tient le haut du pavé. Pas de doute là-dessus. Un héros, un vrai ! De ceux qui s'ignorent, nimbés d'une aura de mystère dont ils se passeraient bien. Le bonhomme n'aspire en effet à rien d'autre qu'au calme, rien d'autre que de construire des mouches pour des passionnés de pêche, d'accompagner ses clients à bord de son bateau, de se balader avec son chien dans cette contrée du Maine qu'il affectionne tant. Et d'aimer Kate, aussi, son ancienne patronne devenue son associée par la force des choses.

Eloge de la simplicité, de la lenteur ? Oui, sans conteste. Sauf que Calhoun n'était pas et n'est toujours pas n'importe qui, que son passé le rattrape sans cesse, se rappelle à lui...malgré lui.

Peu d'éléments, en fait, mais qui suffisent à faire de ce grand sensible flegmatique, peu porté sur la parole, Le Héros qu'on a forcément hâte de retrouver le plus tôt possible, quelle que soit la nature de nos découvertes à venir.

4 commentaires:

Manu a dit…

J'ai noté Dérives sanglantes. Mais il faut arrêter de nous balancer des polars noirs pas encore en poche. Ce n'est pas bon pour le portefeuille, surtout qu'ils ne sont pas à la bibliothèque !

BiblioMan(u) a dit…

Quoi ? Il va falloir que tu me donnes les coordonnées de ta bibliothèque...le super-héros va sévir !En tout cas, on les a dans la nôtre...:OP Pour le reste je vais faire des efforts...je les lirai à haute voix et je t'enverrai les K7... ;O)

Manu a dit…

Ah cool !!!! Tu peux me les envoyer en MP3 plutôt (a) ?

BiblioMan(u) a dit…

En Mquoi? Il va falloir que je compresse ma lecture ?!?! ;O)