06/07/2011

Le Passage / Justin Cronin

Cher Bibliomanu, chers Bibliomaniaques
Il m’aura donc fallu plus de temps pour vous préparer une petite chronique que pour finir cet OVNI de 990 pages. Le soleil d’été n’y est pour rien. Il faut simplement du temps pour digérer une telle œuvre.
J’hésite toujours à me lancer dans la rédaction d’une critique lorsqu’un auteur a réussi à faire naître autant d’émotion en moi à la lecture !
Et pourtant, je n’ai pas été rapide. Je n’ai pas dévoré ce roman en deux jours. J’ai pris mon temps. J’ai savouré chaque chapitre, chaque retour à la ligne et chaque arrivée de nouveaux personnages.
Depuis bien longtemps, un roman de Science-Fiction ne m’avait pas porté aussi loin. La construction est complexe, l’écriture impeccable, les descriptions des lieux léchées, et que dire des personnages !!!
Les acteurs de ce roman sont vivants, attachants, dotés d’une personnalité propre. Cette impression de toujours les avoir connus et de devoir les laisser sur le bord de la route est parfois douloureuse.
Pour faire suite à la demande de sa propre fille, Justin Cronin imagine les aventures d’une jeune demoiselle qui sauve le monde. Enfin qui devrait sauver le monde parce que pour le moment nous n’avons que le premier tome entre les mains.
Le Passage est l’histoire d’hommes, de femmes survivants à des attaques sanglantes dans une Amérique post-apocalyptique.
Tout part d’une forêt bolivienne, d’un mystérieux virus, de l’abandon d’une petite fille par sa mère dans un couvent, d’une expérience scientifique sur un condamné à mort, du FBI, et d’un train… Ca vous aide ? Non, évidemment, mais il est très complexe de vous donner plus d’informations sans vous gâcher le plaisir de découvrir chaque pièce du puzzle, chaque revirement de situation par vous-même.
La seule information à donner est celle-ci : il se passe près d’un siècle entre la première partie et la moitié du roman. Lorsque vous pensez avoir déjà tout vécu, vous n’avez encore rien vu ! Vous vous dites, après quelques jours de lecture, que décidemment, ce premier tome est beaucoup beaucoup trop court.
Après pas mal de déception littéraire en cette première moitié 2011, Le Passage nous apporte une bonne bouffée d’oxygène !
Le plus dur est qu’il va falloir attendre la sortie et la traduction du second volume et qu’entre temps, Amy et les survivants vont avoir du mal à se passer de notre aide.
Bien à vous,
Mauvaise graine



9 commentaires:

Thom a dit…

Ça donne plus qu'envie.
Merci de m'avoir fait découvert ça. Je l'ajoute sur ma PAL.

De.w a dit…

Il va petu-être falloir que je me décide à le lire! :)

Spocky a dit…

Je l'avais repérer et mis dans un coin de ma tête. Mais alors là, ta chronique vient de le sortir de ce coin. Le moins qu'on puisse dire c'est que tu donnes envie de le lire.

Mauvaise Graine a dit…

j'espère surtout que vous allez bien déconnecter et que vous serez emballés !!! Vous me tenez au courant ?

Calenwen a dit…

Diable, ça a l'air tentant ce roman... un bon pavé pour l'été, je note, et si c'est du post ap c'est encore mieux ^^

BiblioMan(u) a dit…

Chère mauvaise graine,

Merci pour ce message qui incite grandement à la lecture. C'est vrai que c'est un pavé mais de bons gros pavés des famille (et de qualité) c'est assez rare. On aurait tort de ne pas se pencher dessus. Maintenant, il faut savoir quand...

Anonyme a dit…

je l ai terminé il y a quelque jour ... monumental, vraiment!

Mauvaise Graine a dit…

Je me sens moins seule au pays d'Amy ;-) Vivement la suite, non ?

renzo a dit…

Fantastique, captivant, du début, a la fin. A quand la suite.
Passionné de fantastique et de thrillers, je ne suis pas déçu de ce livre.